Témoignages > Douleurs vaginales
Douleurs vaginales

 «  Ca fait deux ans et demi que mon copain et moi on est ensemble, et un an qu'on vit ensemble. Avant ca, on avait pas de vie sexuelle très active, parce qu'il y avait beaucoup de barrières à cela, on était jamais seuls (par exemple, j'habitais a l'époque dans une pension pour filles catholiques), et puis du jour où on a emménagé ensemble, c'était censé s'améliorer, mais depuis un an et demi c'est encore pire : la pénétration m'est presque impossible. Au début je pensais que je faisais un blocage, et puis le temps passait, je me détendais, mais la pénétration n'est pas possible au-delà d'environ 5cm. (c'est tout), après quoi c'est la douleur atroce! Je ne comprends pas du tout, je me détends bien pourtant, et on fait de longs préliminaires ; mais je ne connais pas du tout le sexe, j'ai été éduqué dans le catholicisme et c'était un peu tabou. 
Alors je ne sais pas quoi penser de mon corps? Pourquoi n'est-il pénétrable qu'a 5 cm au maximum? Et dans la douleur en plus (depuis un an c'est comme ça) 
 
Avec le temps, j'ai complément perdu mon désir, parce que mes rapports sont devenus une obligation, du fait que ça ne s'améliore jamais. 
Et maintenant je commence  à désirer d'autres hommes... Ça devient compliqué, parce que je ne sais plus ou j'en suis. Même si je ne m'entendais plus avec mon copain actuel, j'ai si peu confiance en moi à cause de ce problème que je ne me sens même pas capable de recommencer une relation avec quelqu'un d'autre.  
J'ai comme l'impression d'être prisonnière de tout ça. 
Est ce que vous avez des conseils?  » Juju 77

 Le conseil de la sexologue :

Dans cette situation vous devez d’abord aller chez votre gynécologue afin de déterminer si ce n’est pas une infection ou une mycose qui serait à la base de ces douleurs vaginales. De manière générale, la douleur qui est bien réelle, peut n’être qu’un prétexte, un alibi. La douleur fait barrière entre la femme et son partenaire. Quand on souffre de douleurs sexuelles, il est très important de faire un examen gynécologique extrêmement minutieux  et complet. Les anomalies organiques au niveau de la vulve sont très difficiles à détecter.

Une prise en charge thérapeutique est nécessaire mais ne résout pas toujours le problème.

Dans la majorité des cas, un accompagnement psychologique ou sexologique est indispensable afin de résoudre les conflits et problèmes avec le conjoint.

Dans le cas inverse, les douleurs sexuelles risquent de persister car elles servent « d’arme » contre l’autre. Je vous conseille donc de faire le point par rapport à votre couple et à vos envies.