Pratiques sexuelles > L'Andromaque
L'Andromaque

L’Andromaque : Comment on fait ?

L’homme est allongé sur le dos tandis que la femme est au-dessus, assise ou accroupie sur lui. Elle se fait pénétrer par le sexe de l’homme à la verticale. C’est elle qui décide de quand et comment, c’est elle qui le chevauche et le domine par le corps.

Qui en profite le plus ?

C’est une position fortement recommandée pour les femmes qui veulent découvrir l’orgasme vaginal. Cette position favorise le plaisir de la femme car c’est elle qui décide de l’inclinaison de son corps, du rythme des mouvements, de l’angle et de la profondeur de la pénétration. La femme peut alors en jouer et aller vers là où son plaisir la guide. À force de volupté, l’orgasme vaginal devient accessible, d’autant que la zone avant du vagin est particulièrement sollicitée. Cette région du sexe de la femme est impliquée fortement dans les décharges de plaisir pendant le coït. De plus, la position d’Andromaque est favorable à la stimulation du point G, pour celles qui y sont sensibles bien sûr. L’homme, quant à lui, se fait chevaucher et son pénis devient l’instrument du plaisir de sa compagne, ce qui peut être extrêmement satisfaisant pour certains. De plus, il a les mains libres ce qui lui permet de prodiguer des caresses sur le clitoris, les fesses, les seins de sa partenaire. La position d’Andromaque a tendance à ralentir la jouissance masculine, ce qui peut être très intéressant pour les femmes qui trouvent leur amant un peu pressé. Attention, si certains hommes raffolent de cette position, d’autres en revanche n’apprécient pas d’être ainsi dominés. Toutefois, si la femme est agile et complice, elle saura montrer à son partenaire les vertus de cette position.

Ce sujet vous intéresse? Demandez plus de détails à notre sexologue par mail