Les petites cuillères

Les petites cuillères : Comment on fait ?

Comme l\'indique son nom, cette position repose sur l’emboîtement de côté des deux partenaires. Les amants sont allongés sur le côté, comme des petites cuillères, l’homme est face au dos de la femme et la pénètre vaginalement par derrière.

Qui en profite le plus ?

Comme la levrette, cette position permet une pénétration très profonde ce qui est très voluptueux pour les deux amants. La position des petites cuillères donne une impression de fusion des deux corps, les partenaires sont collés jusqu’aux pieds, on assiste là à l’emboîtement fusionnel. Les caresses se répandent sur tout le corps. Les petites cuillères sont idéales pour une étreinte tendre et reposante. Les mouvements sont plutôt modérés et remplis de douceurs. Cette position est d\'ailleurs très appréciée des femmes enceintes qui n’ont pas à subir le poids de leur ventre pendant le rapport.

Les petites cuillères procurent une sensation de complicité et de bien-être intense, la fusion des amants est forte pendant le coït.

Besoin d\'un conseil, vous ne savez pas comment faire? prenez un rendez-vous téléphonique de 15 min avec notre expert 

 

Le Désir qui dure

Le désir : Comment le faire durer ?

Le désir entre deux personnes est quelque chose de délicat. Quand une relation fusionnelle débute, les amants ont envie de faire l’amour tout le temps, ils ne pensent qu’à ça, leur obsession est le contact avec l’autre corps. On peut dire que leur désir est ardent. Les couples consultent rarement pendant cette phase.
Les amants sont comme dopés au sexe, leurs phéromones sont en émoi. Ils sont en quelque sorte dans une « bulle » isolée des contingences extérieures où la sexualité est l’instrument de cette passion. Cette fusion dure, trois jours, trois mois, trois ans ? quoi qu’il en soit la passion s’estompe et laisse place à un sentiment amoureux plus « apaisé » où les compromis s’installent ainsi que la complicité, chacun doit trouver sa place dans la maison, dans le couple.
C’est alors que surgissent les premiers conflits et les premières désillusions. C’est la façon dont ces désaccords vont êtres gérés par le couple qui sera le meilleur prédicateur de la pérennité de ce dernier. Le désir est au cœur de la relation, un conflit peut avoir un impact immédiat sur celui-ci.  Si les protagonistes s’en donnent les moyens, le couple peut s’épanouir tout au long de sa vie. La clef du désir est de réapprendre à s’aimer en permanence. Se surprendre, bousculer ses habitudes, dialoguer, essayer de comprendre l’autre, sont des moyens de maintenir son couple dans une dynamique positive tout au long des années qui passent.
Le toucher a une place prépondérante dans le désir. Les contacts physiques sont essentiels, les corps doivent s’effleurer le plus souvent possible. Les gestes d’affections doivent être constants. Il ne s’agit pas de se forcer à avoir des relations sexuelles mais de se toucher plus. Il faut offrir de la tendresse par la peau, maintenir ses sens en éveil, ne pas se laisser engourdir par ses habitudes. Il est important de ne pas se laisser aller physiquement, il faut se plaire à soi et faire envie à l’autre. Les contacts physiques sont au cœur du problème de désir, il faut stimuler les sensations corporelles par le toucher et mettre en émoi ses hormones grâce à l’odorat par exemple.Quel que soit le contexte, il faut prendre le temps de partager une activité, une sortie, un loisir.
Imaginer des scénarios, des rendez-vous inhabituels : à l’hôtel, à la plage, un pique-nique improvisé,etc…
À l’inverse, il est essentiel que chacun puisse avoir des moments pour soi : vacances entre copines, sorties avec ses propres amis… Il est nécessaire que chacun garde son espace de liberté individuelle. C’est cet espace qui nourrit le désir et donne envie de l’autre. Si cette petite « liberté » n’existe pas dans le couple, alors le désir est en danger.

Les tabous et les non-dits sont des facteurs de perte de désir. Ne pas hésiter à exprimer vos envies, évoquez les positions sexuelles et les situations que vous préférez, les caresses qui vous excitent le plus, les endroits où vous souhaiteriez faire l’amour… N’ayez plus peur de parler de vos fantasmes. Vos rapports sexuels n’en seront que meilleurs car plus complices.

En ce qui concerne le rythme des rapports sexuels, il ne faut pas culpabiliser ! La qualité des rapports sexuels n’est pas liée à la fréquence. Il n’y a pas de challenge de performance à avoir. Chaque personne a son propre rythme, certains aiment faire l’amour souvent, voire très souvent. D’autres à l’inverse aiment faire l’amour peu, voire très peu. Le problème est lorsque les besoins sexuels sont différents, si les deux partenaires ont des rythmes et des envies différentes alors cela provoque des frustrations et des difficultés dans le couple. En effet, l’un peut avoir l’impression de se forcer pour faire plaisir tandis que l’autre se sentira frustrer du manque de complicité et de la fréquence des rapports. Certains couples peuvent avoir un à deux rapports sexuels dans le mois et être parfaitement satisfaits de ce rythme. Les rapports peuvent être rares mais très intenses et complices.
Les médias culpabilisent en permanence les couples par rapport à la performance sexuelle, notamment en terme de plaisir. C’est la dictature de la jouissance obligatoire. Il n’y a pas de « normalité » quand on parle de sexualité.

Besoin d\'en parler à quelqu\'un? un expert est à votre écoute. Une séance télèphonique de 15 min peut vous aider en toute discrétion 

Le missionnaire
Le missionnaire : Comment on fait?
 
C’est la position la plus naturelle chez les humains, dite classique, c’est aussi la plus pratiquée. La femme est allongée sur le dos, jambes écartées. De face, l’homme est sur la femme, il la pénètre en appui sur ses genoux et ses bras pour ne pas trop écraser sa compagne.

Qui en profite le plus ?

L’homme en profite plus que la femme car il a le contrôle total de la situation. C’est lui qui décide du rythme et de l’intensité. L’orgasme n’est pas garanti pour la femme, même s’il n’est pas impossible, les marges de manœuvre sont plutôt restreintes. En effet, le clitoris n’est que faiblement stimulé,  la femme ne pouvant bouger que ses jambes et son bassin si elle souhaite avoir du plaisir grâce à cette zone érogène. Toutefois c’est une position procurant beaucoup de volupté pour la femme et l’homme d’autant que la femme ne fait que très peu d’efforts physiques et peut ainsi se être toute à ses sensations et à son partenaires.

Le missionnaire est en ce sens la position de prédilection des amants, car les amoureux peuvent se regarder dans les yeux, les contacts se font en face à face, les corps se touchent sur toute leur longueur, les amants peuvent s’embrasser fougueusement en même temps.

Si le missionnaire est la position la plus naturelle, elle est aussi la position la plus pratiquée pour la première fois. Jugée parfois trop classique et banale, le missionnaire a une image « plan plan » synonyme d\'ennui sexuel, de rapports confortables et sans originalité.

Pour les hommes c’est la position idéale pour ceux qui aiment varier à leur guise les rythmes et profondeurs car, dans cette posture, c’est eux qui contrôlent l’acte et le coït.

Vous avez envie d\'initier votre partenaire à certaines pratiques, vous ne savez pas comment lui dire? Prenez un rendez vous téléphonique de 15 min notre experte vous guidera

La levrette

La levrette : Comment on fait ?

La femme est installée à quatre pattes et l’homme à genoux la pénètre vaginalement par derrière. C’est une position qui fait l’objet de nombreux fantasmes car elle véhicule, en autres, une image très animale. Cette position ramène les amants à la vision d’une scène primitive et place la femme clairement sous le joug de la domination masculine. Cette position est très appréciée des hommes d’autant que la pénétration est plus profonde.

Qui en profite le plus ?

La levrette permettant une pénétration très profonde, elle est souvent très appréciée par les femmes vaginales. De plus, elle laisse les mains de l’homme libre de caresser en même temps le clitoris de sa partenaire et donc de multiplier les plaisirs et les jouissances. La pénétration peut aisément changer d’angle, un peu à gauche, un peu à droite, en haut, en bas. C’est une position qui donne un champs d’action très large quant au plaisir de l’homme et de la femme. La levrette excite particulièrement les hommes, sans compter que la vision des fesses et du dos de leur partenaire pendant l’action est particulièrement érogène. Cependant, du fait d’une pénétration profonde, certaines femmes peuvent se plaindre de sensations désagréables voir douloureuses. Il est important que les hommes en prennent conscience, car bien que la douleur et le plaisir soient parfois imbriqués, elle est souvent responsable du manque de désir chez la femme et par conséquent ne lui permet pas d’atteindre l’orgasme. Cette position, reste malgré tout, une des positions préférées des Français et des Françaises.

Vous vous posez des questions par rapport à votre sexualité? Prenez un rendez-vous téléphonique de 30 min, un expert est à votre écoute

L\'Andromaque

L’Andromaque : Comment on fait ?

L’homme est allongé sur le dos tandis que la femme est au-dessus, assise ou accroupie sur lui. Elle se fait pénétrer par le sexe de l’homme à la verticale. C’est elle qui décide de quand et comment, c’est elle qui le chevauche et le domine par le corps.

Qui en profite le plus ?

C’est une position fortement recommandée pour les femmes qui veulent découvrir l’orgasme vaginal. Cette position favorise le plaisir de la femme car c’est elle qui décide de l’inclinaison de son corps, du rythme des mouvements, de l’angle et de la profondeur de la pénétration. La femme peut alors en jouer et aller vers là où son plaisir la guide. À force de volupté, l’orgasme vaginal devient accessible, d’autant que la zone avant du vagin est particulièrement sollicitée. Cette région du sexe de la femme est impliquée fortement dans les décharges de plaisir pendant le coït. De plus, la position d’Andromaque est favorable à la stimulation du point G, pour celles qui y sont sensibles bien sûr. L’homme, quant à lui, se fait chevaucher et son pénis devient l’instrument du plaisir de sa compagne, ce qui peut être extrêmement satisfaisant pour certains. De plus, il a les mains libres ce qui lui permet de prodiguer des caresses sur le clitoris, les fesses, les seins de sa partenaire. La position d’Andromaque a tendance à ralentir la jouissance masculine, ce qui peut être très intéressant pour les femmes qui trouvent leur amant un peu pressé. Attention, si certains hommes raffolent de cette position, d’autres en revanche n’apprécient pas d’être ainsi dominés. Toutefois, si la femme est agile et complice, elle saura montrer à son partenaire les vertus de cette position.

Ce sujet vous intéresse? Demandez plus de détails à notre sexologue par mail 

 

Le 69

Le 69 : Comment on fait ?

Les deux partenaires sont allongés tête-bêche, l’un sur l’autre ou couchés sur le côté. La bouche de l’un est sur le sexe de l’autre, les amants se prodiguent mutuellement un plaisir buccal. L’homme fait un cunnilingus à sa partenaire, la femme quant à elle, fait une fellation à son amant. Techniquement, la difficulté est de rester concentrée à la fois sur le plaisir que l’on doit procurer et le plaisir que l’on doit recevoir.

Qui en profite le plus ?

Le 69 c’est le plaisir mutuel, au même moment et de la même façon. La bouche, les lèvres et la langue de l’autre ont accès aux zones les plus intimes et les plus érogènes de la personne. Clitoris, vagin et pénis sont stimulés simultanément. Le partage est intense et très complice. Cette position est très excitante pour les hommes car en plus de la fellation, ils procurent un grand plaisir à leur compagne ce qui les excite d’autant plus. Pour la femme, le plaisir est intense, mais pour certaines, il peut être entravé par le fait de devoir satisfaire le plaisir de l’autre. En effet, il est alors plus compliqué, pour ces femmes, de se laisser complètement aller et glisser dans le « lâcher prise » que nécessite l’orgasme féminin. Toutefois, pratiqué en préliminaire, le 69 est une position idéale pour exciter rapidement les deux amants et laisse présager d’une bonne entente à suivre.

Besoin d\'informations supplémentaires? Envoyez un mail à notre expert il vous répondra en moins de 48h