Désir, excitation et plaisir mas...

Désir, excitation et plaisir masculin :

Chez l’homme, le désir et l’excitation se confondent parfois. Étroitement liée, l’apparition de l’un entraîne souvent l’apparition de l’autre. Le désir est statistiquement plus important chez l’homme que chez la femme. Chez l’homme, les fantasmes sexuels sont facilement accessibles, et ils en ont conscience, présents à toutes les phases de l’échange érotique, les fantasmes intensifient les désirs et participent à la confusion du désir et de l’excitation sexuelle.

  Les zones érogènes :

Le plaisir de l’homme est souvent réduit au pénis. Formule directe mais efficace, la masturbation du pénis est soit manuelle soit orale. Pourtant, le corps de l’homme recèle des zones érogènes capables de faire éclore le désir et une excitation maximale. Le sens du toucher a une grande importance dans la sexualité. La plupart des hommes apprécient que leurs partenaires les caresses entre le nombril et le pubis. Une stimulation soutenue de cette zone procure des sensations extrêmement voluptueuses et peut prolonger l’état de jouissance. Le plaisir masculin peut être augmenté si la (ou le) partenaire place la tranche de sa main sous le nombril et caresse cette zone à la manière des essuie-glaces de haut en bas.

Le pouvoir des massages :

La plupart des hommes avoueront qu’ils aiment surtout se faire masser le pénis car le plaisir et la satisfaction est immédiate.

Sur la peau qui recouvre le gland il existe une petite ouverture en forme de V. Si la (ou le) partenaire caresse cette zone l’homme devient extrêmement sensible, son désir et son plaisir explosent.

Toutefois, si certains hommes ont envie d’augmenter leur désir et par conséquent, leur plaisir, la chose est simple : il faut prendre conscience de son corps et de tous les acteurs physiques de l’excitation corporelle.

Pendant le rapport, le fait de se concentrer sur les zones pelviennes impliquées dans la jouissance, augmente l’excitation et le plaisir lors de l’éjaculation. De plus, le massage prolongé de zones érogènes comme les mamelons, par exemple, accroît également la jouissance de l’éjaculation. En effet, il y a des milliers de nerfs dans les mamelons, ce qui les rend très sensibles. La méthode doit être simple et appliqué. Comme pour toute zone sensible si c’est mal fait, cela peut donner le résultat inverse.

Les positions préférées des hommes

 - La levrette : parce qu’elle leur permet de faire l’amour en ayant pleine vu sur les fesses de sa partenaire. Les hommes sont très sensibles au sens de la vue.

- Le lotus : pour les non-initiés, l’homme est assis en tailleur, la femme s’assied sur lui. Position idéale pour les couples qui aiment faire l’amour en se regardant dans les yeux afin d’être en osmose. 

- Le missionnaire, pas avec variante : l\'une ou les deux jambes de la femme sur les épaules de l\'homme. En plus de permettre au couple de se regarder pendant l’amour, cela permet une pénétration plus profonde.

 

Ce sujet vous passionne, demandez plus de détails par mail ou par téléphone à notre expert

 

Sexe et grossesse

Le sexe et la grossesse chez les hommes

 La grossesse est un tournant dans la vie sexuelle d’un couple. L’objectif, pour le couple, est de garder, au moins, la même qualité de rapport sexuel qu’avant la grossesse. Pour l’homme, la compréhension du phénomène est difficile car il ne porte pas l’enfant physiquement. Ses envies sexuelles deviennent différentes de celles de sa partenaire. Hommes et femmes évoluent mais pas forcément dans le même sens. L’homme se dit souvent que la grossesse est comme le dernier moment de sa liberté, qu’il doit en profiter.

 La libido des hommes pendant la grossesse :

 Le désir des hommes change de manière radicale pendant la grossesse. Les changements qui s’opèrent chez leurs compagnes ont de quoi les perturber.

Quelques hommes se rapprochent de leur partenaire et apprécient les évolutions qui modifient le corps de leur femme.

D’autres nient complètement l’évidence, leurs angoissent quelles qu’elles soient, les rendent aveugles. Ils ont du mal à réaliser ce qu’il se passe à côté d’eux. Dans ces cas-là leur libido est investie dans tout autre chose, sauf, dans la grossesse et dans la femme qui la porte. Sexuellement, ils montrent moins d’intérêt pour leur compagne. Le désir est touché.

Certains hommes perdent leur désir en raison d’inquiétude au sujet de l’état de santé de la mère, ou encore de celui de leur enfant. Ces pères anxieux sont focalisés sur leurs inquiétudes ainsi que sur la responsabilité morale et financière qui en découle. Ils se mettent une forte pression, un stress considérable qui les inhibent sexuellement et peuvent créer des troubles érectiles ponctuels ou fréquents, allant jusqu’à la perte du désir.

Toutefois, tous les hommes ne sont pas touchés par des problèmes de libido pendant la grossesse, cela évolue en fonction de leur personnalité, de leur âge et de la relation qui les lie  à leur partenaire. Les troubles de la libido ne sont ni une obligation  ni une fatalité.

 Le désir des hommes pendant la grossesse :

 Comme pour les femmes, le désir des hommes varie pendant la grossesse. Au début ils ne  se rendent pas vraiment compte des changements possibles, les baisses de désir masculin arrivent progressivement et marquent l’angoisse de l’engagement, la pression de la responsabilité paternelle.

Il peut arriver aussi que l’homme manifeste une répugnance physique totale concernant le corps de leur partenaire. Il devient impossible pour l’homme, d’érotiser le corps de sa femme, ils sont repoussés par le corps déformé de leur compagne. Ce sentiment est temporaire et régresse après l’accouchement, il ne s’agit pas là d’un manque de soutien ou d’un refus de la grossesse. C’est leur histoire, leur vécu, qui détermine la façon d’appréhender la grossesse.

D’autre part, certains hommes vivent la grossesse comme une expérience sexuelle nouvelle et profitent de ces modifications pour tester un autre aspect fantasmatique du corps de la femme. Pour ces hommes, le désir est plutôt fort et la complicité avec leur femme plus forte car ils tendent vers la compréhension et la communication.

 La grossesse est chez l\'homme un moment fort fait de stress, d\'angoisse mais aussi d\'exaltation et de joie face à l\'inconnu. Les bouleversements auxquels ils sont confrontés sont aussi importants à considérer que ceux qui touchent leur compagne. Il est donc essentiel que le dialogue s\'instaure entre eux.

Vous avez besoin de conseils sur le sexe et la grossesse, contactez notre conseillère par mail ou par téléphone elle saura répondre à vos questions

Les hommes aussi simulent

Les hommes aussi simulent

 Dans certaines pathologies masculines, il se peut que l’homme aussi, pour satisfaire sa (son) partenaire, simule. Les hommes qui simulent n’assument pas le fait de ne pas pouvoir remplir leur compagne de leur sperme, la peur de décevoir est trop grande.

 Dans la plupart des cas, ils ne veulent pas partager leur  trouble car la crainte de ne plus être un homme est trop forte.

 Les hommes souffrant d’éjaculation retardée ou d’absence d\'éjaculation redoute l’ennuie qu’ils peuvent provoquer chez leurs partenaires. Ils ont souvent honte de leur trouble qui leur enlève toute virilité.

Pour dissimuler leur pathologie, ils simulent  l’orgasme et l’éjaculation dans le vagin. Ils s\'arrangent pour ne pas exiber leur pénis.

Ces simulateurs réussissent à faire illusion jusqu’à ce que le désir d’enfants se pose.

Il faut alors trouver d’autres solutions, allant plutôt vers la résolution que vers la dissimulation.

Les causes sont plus fréquemment psychologiques. Souvent, le cadre familial où la personne a évolué, est très strict, rigide, culpabilisant vis-à-vis de la sexualité, rempli de peur. Ou encore, un conflit dans le couple, peut être à l’origine de ce trouble. La notion de perte de contrôle est au cœur du problème.

C’est grave docteur ?

Différentes causes sont à l’origine de ce trouble. Il peut être la conséquence d’une opération de la prostate, d’un disfonctionnement de celle-ci, mais également d’un mauvais apprentissage de la sexualité. Les causes peuvent être soit organique soit psychogène. Un diagnostic minutieux s’impose, l’interrogatoire du praticien doit être complet afin de n’écarter aucune piste. Dans les cas où les pistes organiques sont à écarter, alors  une prise en charge sexothérapeuthique du couple est fortement conseillée pour aider le processus à se résoudre. Les thérapies comportementales de couples associées à une psychothérapie individuelle donneront des résultats concrets et positifs.

Ce sujet vous intéresse prenez rendez-vous avec notre experte du conseil par télèphone

 

L\'éjaculation précoce

L’éjaculation précoce : C’est quoi?

L’éjaculation précoce est une éjaculation qui survient moins de trois minutes après le début de l’excitation sexuelle. Cette éjaculation survient de manière incontrôlée. Il est important de signaler que l’éjaculation précoce n’est pas une maladie sexuelle, l’homme qui éjacule rapidement a une fonction sexuelle normale. Il ne peut cependant maintenir son excitation, et éjacule. L’éjaculation précoce est le trouble dont les hommes se plaignent le plus, elle est à ce titre, le motif principal de consultation masculine soit 7 hommes sur 10 venant consulter en cabinet.

 On distingue 2 types d’éjaculation précoces :

 On dit que l’éjaculation précoce est primaire lorsque l’homme éjacule de manière incontrôlée depuis toujours, dès son premier rapport sexuel.

Par contre, on parlera d’éjaculation précoce secondaire lorsque celle-ci apparaît soudainement et de manière répétée, alors que l’homme n’avait pas de problèmes de contrôle lors de ses rapports sexuels précédents.

 Mais pourquoi?

La cause de l’éjaculation précoce est souvent l’expression d’un trouble émotionnel : stress, angoisse, événement traumatisant, choc émotionnel, etc. L’éjaculation précoce n’est pas due à une malformation physique du pénis et l’hypersensibilité du gland est tout à fait réversible.

Il est important de noter qu’on ne peut parler d’éjaculation précoce pour des hommes encore vierges, de la même façon que les premiers rapports de la vie sexuelle d’un homme ne sont pas significatifs. Il faut laisser au corps et à l’esprit le temps de s’accorder au début de la vie sexuelle.

 C’est grave Docteur ?

Il faut savoir qu’aucune crème, médicaments ou injections dans le pénis ne sont réellement efficaces, il n’existe pas de solutions  miracles.

L’éjaculation précoce est un trouble psycho-comportemental. Il existe différentes méthodes pour améliorer ses performances mais pour cela un réel investissement de l’homme et de sa compagne son nécessaire ainsi qu’une véritable motivation pour s’extraire de cette situation accompagnée par un travail psychologique sur la confiance en soi. L’aide d’un sexologue est fortement recommandée.

 Le vrai problème de l’éjaculation précoce est de s’enfermer dans le cercle vicieux de l’échec et de laisser le temps cristalliser cet état. Plus le temps passe plus la prise en charge sera longue et difficile.

Les méthodes des sexologues ou méthode de contrôle sensitif sont sans doute celles qui obtiennent les meilleurs résultats, elles permettent une introspection profonde et de retrouver une complicité sexuelle avec son partenaire.

La méthode du « stop en go » par exemple, consistant à s’arrêter quand on sent le désir s’accroître puis reprendre les ébats est certes efficace, mais dois se pratiquer quotidiennement pendant plusieurs semaines.

L’éjaculation précoce n’est pas une fatalité. Prise à temps, elle peut n’être qu’un épisode déstabilisant dans la vie d’un homme.

Ce sujet vous concerne, ne laissez pas le trouble s\'installer. Prenez un rendez vous avec notre expert pour une séance téléphonique de 30 min

 

La non-éjaculation

La non-éjaculation ou l’anéjaculation

Quand on parle de problèmes de l’érection, il est fréquent que l’anéjaculation (absence d’éjaculation) soit complètement ignoré. Lorsqu’on répertorie les dysfonctions sexuelles masculines, on ne parle que d’éjaculation précoce. L’anéjaculation est complètement négligée au grand dam de ceux qui en souffrent.

C’est quoi ?

 L’anéjaculation se caractérise par une « impossibilité d’avoir une émission de sperme par le méat urétral en dépit d’une érection normale et de stimulations appropriées ». L’érection de ces hommes est correcte, d’une bonne intensité, mais ils n’éjaculent pas.

Comment ça marche ?

Il peut y avoir plusieurs types d’anéjaculation :

La non éjaculation peut être rétrograde : c’est à dire, que le sperme se trompe de chemin, il se déverse dans la vessie, il n’y a donc pas d’éjaculation vers l’extérieur mais il y a orgasme.

La non éjaculation peut être totale : c’est à dire, qu\'aucune éjaculation est possible, ni orgasme et ce, quel que soit le comportement sexuel de la personne.

La non éjaculation peut être relationnelle : l’homme ne peut avoir d’éjaculation avec sa partenaire, mais peut jouir sans problème en se masturbant seul.

L’éjaculation sèche : l’homme jouit, il a un orgasme, mais n’a pas suffisamment de liquide séminal pour conduire le sperme jusqu’à l’extérieur.

Les causes sont plus fréquemment psychologiques. Souvent, le cadre familial où la personne a évolué, est très strict, rigide, culpabilisant vis-à-vis de la sexualité, rempli de peur. Ou encore, un conflit dans le couple, peut être à l’origine de ce trouble. La notion de perte de contrôle est au cœur du problème.

C’est grave docteur ?

Différentes causes sont à l’origine de ce trouble. Il peut être la conséquence d’une opération de la prostate, d’un disfonctionnement de celle-ci, mais également d’un mauvais apprentissage de la sexualité. Les causes peuvent être soit organique soit psychogène. Dans d’autres cas, il a été mis en évidence que certains antidépresseurs, neuroleptiques ou encore certaines drogues seraient responsables de cette inhibition. Dans ces cas-là, d’autres troubles de l’érection viennent s’additionner. Un diagnostic minutieux s’impose, l’interrogatoire du praticien doit être complet afin de n’écarter aucune piste. Dans les cas où les pistes organiques sont à écarter, alors  une prise en charge sexothérapeuthique du couple est fortement conseillée pour aider le processus à se résoudre. Les thérapies comportementales de couples associées à une psychothérapie individuelle donneront des résultats concrets et positifs.

 Les troubles de l\'érection vous concernent, prenez un rendez-vous téléphonique de 15 min pour un premier diagnostic

 

L\'éjaculation retardée

L’éjaculation retardée : C\'est quoi?

Dans l’histoire de l’éjaculation, on peut dire que l’éjaculation retardée et l’anéjaculation (absence d’éjaculation) sont complètement ignorées. Lorsqu’on répertorie les dysfonctions sexuelles masculines, on ne parle que d’éjaculation précoce. L’éjaculation retardée est complètement négligée, en dépit de ceux qui en souffrent. Pourtant une éjaculation rapide est bien plus naturelle qu’une absence d’éjaculation.

Il est vrai que l’éjaculation retardée est relativement rare et ne représente qu’un faible pourcentage des dysfonctions sexuelles masculines. On parlera d\'éjaculation retardée lors « d’un retard persistant ou répété de l’orgasme et de l’éjaculation après une phase d’excitation sexuelle normale en dépit d’une activité sexuelle jugée adéquate en intensité, en durée, compte tenu de l’âge du sujet».

Ce trouble sexuel, peut être primaire, c’est-à-dire qu’il existe depuis le début de la vie sexuelle de l’homme et qu’il dure dans le temps. Dans ces cas-là, l’homme a souvent une personnalité en retrait. Quand le trouble est secondaire, cela signifie qu’il survient au cours de la vie sexuelle de l’homme, après un événement particulier ou stressant, alors qu’il avait une activité sexuelle satisfaisante.

C’est grave docteur ?

Une prise en charge est fortement conseillée, d’autant que le trouble peut se résoudre dans la majorité des cas. Retrouver la confiance et la complicité dans le couple permettra de retrouver une éjaculation normale. Ce travail doit se réaliser à deux et dans la douceur et la progression. Des consultations sexothérapeuthiques de couple seront nécessaires pour comprendre l’apparition des difficultés sexuelles et faciliter les rapports. 

Vous souffrez de problème d\'éjaculation? Exposez votre problème par téléphone en toute confidentialité. Une séance de 15 min peut vous aider